H&W
Une aventure non répertoriée

Au cinquième coup de l'horloge, un calme religieux envahit la cité. La course des fiacres battant le pavé dur, les voix d'enfants crasseux brandissant au dessus de leurs têtes un journal, le râle monocorde des puissants corbeaux, tout cela se suspend au rituel du thé. Les calculateurs eux-mêmes, tapis dans l'ombre de leurs manigances, interrompent certainement leurs préparatifs à cette heure. De même, à Baker Street, on jette de côté les documents à charge, les éprouvettes et les duffle coats pour raviver un feu devenu moribond dans le vieux poêle en fonte. Au précieux Darjeeling, on incorpore une larme de Brandy afin d'en rehausser le goût tendre et de mieux vivifier des esprits féroces que des heures acharnées, bien souvent, on lassé.

De fins flocons tombaient sur les carreaux en cet après-midi de printemps rafraîchi, et par la fenêtre l'on apercevait les premiers bourgeons encore clos couvrir les marronniers, de petites mésanges blotties par deux ou trois dans l'espoir un peu niais de se tenir au chaud, comme il en est des hommes.

« Prendrez vous, élégant et distingué Watson, de ces délicieux biscuits secs et sans goût aucun dont la composition m'échappe, pour accompagner votre thé ? »

Fièrement campé devant l'âtre de la cheminée, tisonnant quelques bûches encore mal consumées, le grand homme, vêtu d'un de ces vestons de tweed, élégamment passé par dessus une chemise à haut col, haut col lui même verrouillé d'un somptueux noud papillon en ruban, examinait sur la boîte qu'il tenait dans sa main gauche la composition des fameux biscuits. L'exercice était peu aisé, voire périlleux, car tout en épluchant la liste des ingrédients et composants, il devait remuer les braises dans le foyer. Mais le britannique s'acquittait de ces deux tâches avec une telle dextérité que l'on remarquait à peine que, sous le veston de tweed et la chemise de soie, il ne portait pas de pantalon.

« Je puis tout de même vous affirmer, raffiné collègue, qu'ils comportent en grande partie du nitrate de sodium, ainsi qu'un soupçon de propybenzène, comme tout biscuit sec qui se respecte. »

Au dehors, la fine et légère averse de flocons semblait gagner très lentement en intensité, de même que le brouillard commençait à brouiller. Bientôt, la température intérieure rehaussée par les coups répétés de tisonnier couvrit le mince vitrage d'une nuée plus pâle, augmentant un peu plus le sentiment précieux d'isolement cultivé. Le parfum douceâtre des tapisseries se mêlait à celui de la cendre, et à ceux plus perçants émanant des flacons aux coloris baroques, soigneusement rangés sur de délicates étagères en bois peint. Parmi tous ces fumets, seul un nez aiguisé aurait pu relever avec certitude les fragrances subtiles de sueurs viriles, et d'autres sécrétions que nous ne nommerons pas.

Loin des rayonnements du feu, enfoncé dans la masse obscure d'un fauteuil vaste et cependant étroit pour sa large stature, levant un oil toujours admirateur vers l'élégant inspecteur dont la silhouette aiguë contrasta de tous temps avec sa propre bonhomie, l'élémentaire Watson posait ses lèvres grasses sur la porcelaine délicate du service concerné, sans considération pour celle-ci, accaparé seulement par la rondeur des formes proposées à son regard espiègle. Une main vaguement tremblante jetée dessus sa cuisse, elle toujours vêtue, il sentait sous le tweed son membre conquérir une importance nouvelle.

« Si vous me permettez, mon vénérable ami, une remarque pourtant pleine de déférence, actuellement mon esprit s'avère accaparé par d'autres friandises en tous points supérieures à ces biscuits sans goût dont vous vantez les mérites. »

A la remarque subtile du docteur, le tisonnier avait cessé son pourtant incessant va-et-vient dans la brûlante mélasse des braises incandescentes, alors que l'élancé inspecteur reposait tranquillement l'outil de son touillage sur l'imposant râtelier de fer forgé, disposé avec un goût certain, au coin de la grande cheminée. Et c'est avec un sourire semblablement en coin, empreint d'un soupçon de satisfaction, que l'élégant enquêteur s'était appuyé de ses deux mains contre le renforcement supérieur de cette cheminée, affichant par là même à la vue de son collègue, un morceau de postérieur qui dépassait de sous la raffinée veste de tweed.

« Allons, allons, impatient et affectueux collègue, n'attendrez vous donc pas, tout empli de vice que vous êtes, que nous ayons pris notre collation de l'heure ? »

Ce disant, l'éclairé Holmes s'était cambré un peu plus, mutin et lubrique, certain de n'avoir pas attisé uniquement un feu de cheminée, dans cette maisonnée à l'ambiance pour le moins feutrée. Il en avait conscience : il avait l'ascendant psychologique sur Watson, cet homme pourtant cultivé et brillant, mais beaucoup trop à l'écoute de ses pulsions déviantes. Et cette supériorité qu'il avait, sur un esprit scientifique entièrement dépendant de sa chair à lui, lui l'inspecteur reconnu, l'enquêteur hors pair, à la réputation maintenant bien assise, l'excitait à un point qu'il n'aurait su décrire avec des mots.

« Cessez donc, fébrile Watson, de vous tortiller dans votre fauteuil, et gagnez donc votre récompense en nous préparant, avisé docteur, l'une de ces injections dont vous avez le secret, et qui accompagnent si bien le thé, ainsi que les loisirs qui se prêtent à son heure. »

Et tandis qu'il lançait ces impératifs avec l'ardeur entière qui le caractérisait, le fier pourfendeur de mystères, la Némésis du crime, darda le pourtant bien intentionné docteur Watson d'un regard absolument princier, si bien que la Science éminente elle-même, un instant, sembla comme pétrifiée par les soubresauts passionnés qu'une admiration sans bornes pour l'illustre enquêteur éveillait entre les cuisses d'un médecin anglais.

« Soit. » se contenta de ponctuer l'aimable homme de science en déposant avec délicatesse tasse et soucoupe sur un proche guéridon, avant de lisser sa moustache avec l'expression pragmatique et désuète qu'il arborait parfois avec nonchalance, notamment dans ces instants où ce rôle subalterne qu'il acceptait a priori lui était rappelé. Il se leva en douceur, avant de retirer sa veste pour la jeter sur le fauteuil.

Puis, roulant délicatement les manches de sa chemise et avançant à pas légers en direction de l'âtre, où s'accoudait maintenant, courbée au dessus des braises dans lesquelles reprenait vigueur un feu réconfortant, la corpulence effilée surmontée de ce visage noble aux bajoues élancées, le bienveillant Watson tendit une main délicate vers le rebord élevé, pour y saisir sans gène la pipe bien connue du fameux détective. Alors, portant à ses lèvres quelque peu boudinées l'embout d'ébène massif, il eut en direction de son collègue d'exception l'un de ces regards francs, dénués d'équivoque, que dans l'instant l'on tait - ici en se penchant de manière prononcée vers les flammes vivaces pour y cueillir une brindille à même de raviver son fourneau refroidi. Quand enfin fut passé le temps d'avoir tété de façon suggestive le bec de bois verni, exhalant de lourdes volutes blanches par sa large bouche, le brillant médecin, piqué à vif, eut l'audace d'interroger l'habituel interrogateur :

« J'eus préféré d'abord, mon cher et tendre ami, que vous m'indiquâtes vos préférences de cet après-midi : vont-elles à la morphine indienne que me procure le docteur Yakeen, ou à cette cocaïne d'origine colombienne saisie par vos collègues de Scotland Yard ? Ou peut-être désirez-vous que je réitère ce mélange qui la fois dernière nous fit connaître cet épique état ? »

Toujours accroupi dans la douce chaleur de l'âtre, le flegmatique détective n'avait, sur le moment, pas même daigné répondre à son interrogatif comparse, désireux qu'il était de le mettre dans une position inconfortable, voire même de tester sa créativité. Brillant, cela ne faisait aucun doute, Watson l'était. Mais habitué à suivre docilement, telle une ombre résignée, son imposant équipier, il était presque totalement dépourvu d'imagination, reproche que ne lui avait d'ailleurs jamais directement adressé le détective, bien que celui-ci s'en trouvât parfois quelque peu irrité. Alors Holmes avait encore attendu quelques instants. Le docteur languissait, fébrile, désireux de connaître la préférence de celui qu'il admirait tant, et que pour rien au monde, il n'aurait risqué décevoir, de par un choix peu judicieux. Cela, le détective avisé le savait et profitait, telle une cruelle maîtresse de ce moment de doute qu'il avait lui même engendré.

« Et bien, mon cher Watson. Mes préférences psychotropiques ne vous sont-elles devenues élémentaires, que vous me posiez une question à la réponse pourtant si évidente ? »

A la cinglante réplique de son cruel ami, le médecin s'était, nerveusement, à n'en pas douter, mordu la lèvre inférieure : expression de détresse, panique dissimulée tant bien que mal, et qui le faisait souffrir plus que de raison, lui, l'être timide et sensible, torturé par ces idées bien peu orthodoxes que de longues années d'études dans l'internat masculin de l'université d'Oxford avaient instillées en lui. Holmes jouait, il le savait et aurait dû le remettre en place, mais ne pouvait s'y résoudre, et, pathétique et obéissant, se contenta de baisser la tête, tout reconnaissant qu'il était de se voir accorder cet honneur d'être ainsi houspillé, et poliment trainé dans la vase. Mais déjà, l'intransigeant continuait :

« Peut-être attendez vous, Watson, que je vous livre moi même, comme de coutume, la solution à cet épineux problème? Ou saurez-vous me contenter, et ainsi gagner par vos propres moyens cette récompense tantôt évoquée? »

Certes, on l'aura deviné, ces deux énergumènes aux échanges altiers, terrés dans la pénombre d'un premier étage éclairé seulement à la force des flammes, qui ronflaient de nouveau  au fond de l'âtre immense avec une puissance maintenant ressuscitée, ces deux incarnations de l'esprit victorien, de ces taquineries brûlantes - et de ces joies plus douces qui seules les supportent - étaient familiers. Le flegme imperturbable de ce faire-valoir que tous eurent jalousé stimulait vigoureusement l'immortel inspecteur, qui tout certain qu'il fut de la tendance prononcée de son cher Watson pour l'admiration sans retenue d'autrui, demeurait conscient que ces piques fréquentes avaient pour but premier d'entraver cette exacte tendance de prendre pour objet quelque autre détective.

Il en usait, des tours. Mais aussi bien leur complicité cordiale eut-elle laissé à croire - non sans justesse - à l'idolâtrie de l'un par l'autre, aussi bien cette lecture eut-elle négligé l'engouement vif et doux du grand Holmes pour le sage Watson. Et tandis que, lui rendant sa pipe après l'avoir bourrée, le rondouillet docteur s'en allait d'un pas vague vers sa trousse médicale, de sa position basse plus tôt évoquée, jetant des regards troubles sur les rondeurs décrites, le ferme bras de la loi sentait semblablement l'envie aussi coupable que de grande ancienneté se raviver en lui.

C'est ainsi que - et sans un mot, toujours - le fortuné médecin s'asseyant à sa table et faisant retentir les chansons bien connues d'un orchestre entier de cuir, de cuivre, de verre et d'argenterie, ce fortuné médecin subissait avec grâce les franches agaceries de son aimé collègue. Avec la minutie des grands apothicaires il prépara pour eux deux une grande injection, dans l'unique seringue qu'ils partageaient toujours : on y lut un poème dédié à leur union qui aussi déviante qu'elle aurait pu paraître aux us et coutumes strictes de cette belle époque, s'ils l'avaient révélée ou tenue au grand jour, demeurait certainement le terreau de leur complicité. La poudre d'opium fondait, appétissante, au fond d'un cuiller de vaste envergure qu'on avait jetée sur la flamme, droite et disciplinée, issue d'une lampe à huile ; sur la pointe d'un couteau l'on y ajouta l'autre poudre, celle que des tribaux par delà l'Atlantique employaient dans des rites à faire frémir le diable ; un peu d'eau là-dessus laverait les péchés ; et pour finir une goutte, versée en toute prudence, de fraîche mescaline qu'un amical collègue partageant ses passions venait de lui remettre, ponctuerait le cocktail de manière mémorable.

Et quand enfin, quittant son vaste et fort bureau, le toxicomane avéré s'en retourna vers son ami, que leurs regards empreints d'amicale rivalité et de tendre affection se croisèrent, que leurs joues un instant vinrent l'une contre l'autre dans l'étreinte étrange dont le rituel, toujours, les fédérait comme un seul être, alors, Watson envoya dans une fesse plonger la longue aiguille. Et tandis que leurs respirations échauffées roulaient sur leurs visages, que l'oil toujours brûlant du superbe inspecteur se voilait lentement en louchant quelque peu, qu'un vague mugissement semblait monter dans l'air, l'on aurait pu croire que les deux s'embrassaient. D'une certaine façon, on put considérer que tel fut le cas, car chaque après-midi recevant dans le train sa fameuse « collation », Sherlock Holmes adorait sentir contre son buste celui ferme du docteur, et le docteur, de même, se sentait raffermir.

Alors, laissant le grand homme à son âtre brûlant, grand homme qui déjà sentait monter en lui l'insolite mixture de sorte que sa longue stature vacilla sans tarder, Watson s'en retourna vers le massif bureau. Dès sa première année à l'école de médecine avait-il découvert les effets prodigieux, auprès de quelque maître d'âge avancé, des différents produits dont la médecine se fait, de sorte qu'à ce jour, le charmant n'acceptait de recevoir sa dose qu'en intraveineuse. Cependant, dans son dos, concentré qu'il était à la tâche capitale que son grade avancé le vouait à accomplir, le routinier Watson, qui certes n'était pas le plus chasseur des deux, ne put ni ne voulut guetter l'avancée subreptice du mutin partenaire, toujours, rappelons-le, dénué de pantalon.

« Mon ami, dites-moi, je n'ai pu qu'observer - c'est mon précieux talent - quelque tension dans vos épaules au moment où vous vous appliquiez à nous réjouir tous deux. Cet irritant mouvement qui prend parfois vos mains depuis que l'âge, lentement, vous et moi nous assaille, cela vous reprend-il ? Peut-être un massage pourrait-il, de ce fardeau terrible, une heure, vous soulager ? »

Et ce disant, le chaleureux agent, connu des forces de l'ordre comme des criminels pour être plus terrible, sans merci, implacable, que jamais aucun autre, laissa ses mains allongées, réchauffées par le feu, tendrement avancer sur les épaules larges. Il esquissa à peine de premières caresses, tandis que sur sa nuque, l'attendri homme de science sentait poindre un objet, de chair également, qui n'était pas ces mains.

« By Jove, Watson ! Je décèle. quelque malin noud, disposé le long de votre si parfaite et si rectiligne colonne vertébrale. Et si j'en juge par la rudesse de ce vilain noud, je déduis que le surplus de travail que, et c'est tout à votre honneur, vous vous imposez, pèse lourdement sur vos épaules.. »

Les caresses s'étaient intensifiées, devenant peu à peu massage, et ferme pétrissage. Et alors que le médecin s'abandonnait aux soins de son distingué ami, celui-ci, fort de ses connaissances en kinésithérapie, s'appliquait à frotter son vit contre la nuque ainsi offerte à ses soins, tout en tirant nonchalamment, toujours avec le flegme qui le caractérisait, quelques hallucinogènes bouffées sur la pipe dont il s'était fourni. Délicieuse sensation qui s'était emparée, assez sournoisement, faut-il le dire, du brillant détective : car si les effets de la morphine indienne mettaient du temps à se faire ressentir, en revanche, ceux de la cocaïne colombienne avaient eu raison du peu d'inhibition qui pouvait encore régner dans le cerveau du déculotté masseur, lequel voyait maintenant un afflux sanguin des plus taquins torturer sa verge.

C'est donc avec une feinte surprise que Watson s'était rendu compte de la tournure qu'avait pris le massage. Ne voulant blesser, voire brider l'imagination de son collègue, il avait joué, à la façon des comédiens de théâtre, l'homme doucement, avec consentement, effarouché, au contact du sexe maintenant entièrement dénudé, que son camarade frottait à son oreille.

« Oh. Holmes. » Avait-il bredouillé, alors que celui-ci, fermement, rétorquait : « Taisez-vous, Watson, les mots sont superflus. »

Cinq heures trente, affichait le cadran de l'horloge, quand en pleine montée de la jouissance et du plaisir de l'interdit, les deux complices avaient entendu frapper à la porte. Deux coups portés légèrement, sur la porte de chêne, finement agrémentée de motifs de fer forgé. Deux coups légers, répétés encore une fois, et qui, si délicats fussent-ils, raisonnèrent comme un battement de tambour aux deux paires d'oreilles de la maisonnée. Stupidement, ils n'avaient pas bougé, Watson prostré dans son pompeux fauteuil de cuir, Holmes déculotté, debout derrière le docteur, les yeux rougis, exorbités, et son sexe posé contre l'oreille de son patient du soir.

Alors, aussi silencieusement qu'il était apparu, le prince des enquêteurs se volatilisa, laissant l'honnête médecin s'enquérir du danger. Celui-ci annonça en tremblant son arrivée prochaine, retirant de sa veine la pénible seringue et reprenant son souffle, les jambes déjà lourdes et l'esprit fort fugace ; et quand il se leva, le ceinturon toujours noué autour du bras, ce fut pour découvrir son aimé compagnon chargeant l'arme de chasse trônant au dessus de l'immense cheminée, l'antique carabine destinée à abattre en un coup un éléphant adulte, sceptre terrible autant qu'héritage familial ayant probablement quelque lien culturel avec l'accoutrement favori du vieil Holmes.

Les ombres projetées par le brasier dansant au fond de son réduit, l'atmosphère de la pièce à la soirée tombant, Watson suivit les signes avisés de son espiègle ami ; mais sans avoir l'audace de mentionner ce fait, le chimiste accompli qu'abritait la moustache noire et volumineuse ne pouvait s'empêcher de se mordre compulsivement les lèvres, augurant au plus mal de l'échange verbal qui se profilait. Car les doses administrées en cet après-midi chaleureux et intime l'étaient en vue seulement des heures de réjouissances qui devaient succéder, et les minauderies du fameux détective ayant poussé à bout le passionné docteur, il devait confesser le péché par excès de l'ivresse requise.

Ainsi, derrière la porte, dans l'angle enténébré hors de vue de l'intrus, levant le canon long d'un mètre à l'angle de son membre, Sherlock Holmes attendit. Et tandis qu'il guettait, l'oreille aussi tendue que d'autres parties de son avantageuse anatomie, lui-même put s'attarder sur les effets cocasses de sa récente prise. Ce semblait là, derrière la porte en bois, être une armée entière d'hommes-machines à la solde probable du redouté Moriarty, envoyée chez lui dans le but terrifiant de l'assassiner - peut-être pire encore. Une goutte pesante glissait sur son front haut.

« En. Entrez. », avait bredouillé l'infortuné docteur torturé par les terreurs secrètes que lui imposait son esprit, terreurs secrètes magnifiées par les drogues, et par l'entrevue de ce dialogue forcé, qui, inexorablement, venait s'imposer à lui par l'intermédiaire de ce vilain et indésirable visiteur. Anxieux plus que de raison, il s'était fixé là, devant la porte, en proie à une multitude de tics nerveux, son regard posé sur la cruelle poignée qui tournait, lentement, très lentement, trop lentement à son goût. Était-il plus excité qu'apeuré ? Cela, il n'aurait su le dire, à ce moment crucial, et pourtant la rigidité de sa verge parlait pour lui : elle était inflexible - plus excitée qu'apeurée.

« Monsieur Holmes ! Je vous ai apporté des. AAAAAAHHH !! » C'est sans doute le cri suraigu de la vieille gardienne, Mrs Hudson, qui avait tiré cet horrible tressaillement nerveux sur le visage de Watson. Quand son esprit déjà fortement diminué avait perçu l'agression sonore, le visage du médecin s'était tordu, dans une abominable grimace, alors que sa paupière avait sauté sous l'effet de la terreur surprise. Terreur surprise partagée par l'intruse, qui était tombée nez à nez avec ce livide docteur, et son estimé collègue ; estimé collègue qui, dans l'excitation du moment, avait ôté le dernier bout de tissus cachant ses parties honteuses, tout en continuant de tenir fermement son arme.

C'était donc bien face à un Sherlock Holmes nu, pour la moitié de son anatomie, armé, et les yeux exorbités, et à un docteur Watson au visage ravagé par la prise délicieuse de cette fin d'après midi, que la zélée fée du logis s'était retrouvée, au grand dam du détective qui aurait préféré rester secrètement tapis dans l'ombre de ce sournois angle de mur, n'était cette sensation terrible de picotements entre les omoplates qui l'avait fait, au dernier moment, se tortiller comme un ver, et par là-même, trahir son embuscade. Alors il avait joué le tout pour le tout, le limier britannique ; et vif malgré l'abrutissement provoqué chimiquement, il avait tiré ce bout de femme énergiquement dans l'antre des plaisirs inavouables, avant de s'insérer entre elle et la porte, condamnant l'issue, et empêchant toute retraite contrariante. Mrs Hudson s'était ainsi retrouvée piégée entre l'enclume, que représentait le large Watson, et le marteau, qu'était le rigide Holmes.

« Mrs Hudson. Vous passerez bien cette agréable fin d'après midi en notre appréciable compagnie, ai-je tort ? »

L'expression d'anéantissement comiquement fichée sur le visage rabougri de la vieille maîtresse de maison, et son regard évitant tant bien que mal de retourner au proéminent élément qui lui était offert, tout en s'y attardant avec stupeur et appréhension autant qu'il le pouvait, excitaient vivement l'inspecteur. Aussi, quand la vieille Mrs Hudson se tourna vers le raffiné docteur avec une mine suppliante, elle changea instantanément d'expression en découvrant la gueule décomposée du cher Watson, les yeux écarquillés en une expression de terreur démente et la bouche crispée dans une unique position d'épouvante lugubre. Autant qu'il le pouvait, le valeureux scientifique tâcha de se reprendre.

« Mrs Hudshon, fous interfenez au peau milieu de nos travaux. Nous n'afons chaucun temps à accorter à tes affaires te moindre importanche. Feuillez, che fous prie. »

Tout sur le visage constipé de Watson dénonçait un comportement différent d'à l'habitude, une restreinte exagérée encore malgré le caractère exceptionnellement retenu du cher homme.

« Mais non, mon cher Watson ! Je suis sûr que Mrs Hudson pourra de manière fort intéressante s'intégrer au petit jeu de rôle auquel nous nous livrions à l'instant. N'en est-il pas ainsi, Martha ? »

Qu'il avait parlé haut et clair, l'immortel esprit d'investigation ! Qu'il avait clamé brillamment le désir d'intégrer de nouveaux éléments à l'enquête ! Et qu'il avait dardé, de son regard invincible, la vieille écossaise avec férocité ! Mais déjà dans son dos, ayant bien verrouillé la lourde porte en bois et s'en étant allé avec une mesquinerie d'insecte remplir une seringue de puissant sédatif, le contrarié docteur préparait son plan propre.

« J'expliquai justement à notre cher Watson comment son inexpérience du combat le rendait vulnérable aux attaques probables de pervers sodomites à même d'escalader la gouttière pour s'infiltrer par la fenêtre. Mais savez-vous, madame, que les plus vicieux n'hésiteront pas une minute à se cacher sous votre lit jusqu'à ce que vous ayez fermé l'oil ?! »

Et brandissant d'une main le canon meurtrier, de l'autre un membre au gland rougi par la lueur des braises, l'émoustillé démêleur de mystères, tout désorienté qu'il pouvait être avec dans le crâne des drogues à en tuer un cheval, bavait sans le savoir, un long filament blanc coulant de sa bouche aux plis des plus réjouis.

Horrifiée, la bonne Martha Hudson n'avait eu pour seule option raisonnable et envisageable que le recul. Et elle avait reculé, la pauvre femme, lentement, dans le but de se soustraire aux mains de l'enquêteur, qui vers elle, sa proie désignée, tendait maintenant un accusateur index, inquisiteur. Elle avait reculé d'un pas, puis de deux, puis de trois, et ainsi de suite, jusqu'à ce que son dos vienne à buter contre quelque rempart infranchissable. Le ventre de Watson.

« Allons, allons, Martha. Il ne faut pas avoir peur. Voyez, vous en bousculez l'estimable docteur Watson. Mettez-vous donc à l'aise. »

A l'évocation de l'aise en question, Holmes avait adressé à son complice un clin d'oil expressif, qui en disait long sur ses intentions nouvelles ; et, exécutant zélé et soucieux, à la mine horrifiée, de par le rôle qu'il jouait dans cette pièce imposée à lui par cette dure fidélité, cette terrible soumission qui le liait au très élégant détective, le docteur Watson avait, de ses larges mains, enserré les épaules de l'âgée logeuse. Puis brutalement, il avait déchiré, par l'encolure, le haut en coton de l'écossaise, qui, apeurée, tremblante, s'en était trouvée les lourds seins presque exposés à l'air ambiant, mais tout de même engoncés dans leur soutien-gorge blanc-cassé de grande taille.

Conscient de la gravité de la situation, et de la peur ressentie par la vieille femme, le bon docteur, protecteur, avait voulu la rassurer, lui léchant le cou avec avidité, et murmurant à son oreille :

« Chut. Là. Chuut. Dooodo. L'enfant do. L'enfant dormira bien viiiteu. Doooo do. L'enfant do. »

Nul ne saurait imaginer les chambardements terrifiants orchestrés dans l'esprit de l'ancestrale gardienne du 221b Baker Street alors que, lentement, ses mamelons énormes cerclés de nervures mauves débordaient l'encolure de sa vaste brassière. Car de ces impromptues incursions dans la virile atmosphère, la fameuse écossaise n'était guère coutumière, et d'autant plus friande : le refuge tamisé de son hôte, dont les pas bien souvent jusqu'à des heures indues arpentaient la pièce, était dans l'horizon restreint de semblable personne un lieu d'émerveillement permanent, et riche de fantasmes. Les rares fois où son insistance parvenait à la faire pénétrer ce lieu où les mystères, pour être décortiqués en vue de leur élucidation, par monceaux s'assemblaient, elle adorait examiner avec effervescence les nombreux ustensiles à ces fins employés. Les mystères, en effet, sont de fragiles choses qu'il convient de manier avec une délicatesse décuplée par des outils de haute précision, sur l'emploi desquels Mrs Hudson prenait toujours grand soin de questionner Sherlock Holmes ou le Dr Watson.

Mais pour l'heure, les fantasmes que Martha Hudson se sentait en passe, malgré elle, de combler, étaient moins ceux diurnes que les inavouables, ceux qui dans la nuit vous réveillent en sueur, et tandis que la lourde chaleur répandue par les flammes gagnait son entrejambe, son souffle tournait court et son oil, vitreux. Peut-être même - mais qui, hormis et les démons et les anges, viendrait à le savoir ? - ne sentirait-elle pas la piqûre de l'aiguille que le vicieux Watson planterait dans son sein, dans son blanc, large sein au milieu duquel un oil à l'iris rose, à la pupille absente, lentement durcissait. Car voilà ce qu'il fit, et la femme aussitôt ouvrant une petite bouche dont on ne saurait pas si elle eut dû produire un mugissement salace ou un cri de terreur, trouva sur cette même bouche plaquée la large main du puissant Sherlock Holmes.

Alors, pupilles révulsées, la si fidèle, la si serviable, la si candide Mrs Hudson s'était renversée dans les bras vilement accueillants du docteur, tandis que la main de l'enquêteur, toujours appliquée contre sa bouche, avait entamé une descente en rappel en direction de la large et flasque poitrine. Une descente non assurée et sans filet, avec pour tout but la découverte et la connaissance. Non pas la découverte du corps de la grabataire par Holmes même, mais bel et bien la découverte, ou plutôt la redécouverte, par la victime elle-même, de son propre corps. Mais voilà que, lui aussi sévèrement entamé par les drogues, le valet et second vacillait, sous le poids de sa pesante cargaison, et Watson commençait à ployer, sans toutefois rompre, sous cette charge semi inerte, et en proie aux délires les plus sombres.

« Mons. Monsieur Watson. Je. Donnez moi le LA je. »

Espiègle plus que sournois, le dandy de l'énigme, lui, avait perçu là une ouverture ; et grivois, tandis que Martha s'affalait enfin complètement sur Watson - celui-ci maintenant à terre, entre la table basse et le fauteuil - il s'était penché pour ôter les sabots dans lesquels, nu pieds, la bonne travailleuse esquissait ses pas toute la journée. En extase devant un pied ne comptant que quatre orteils aux ongles jaunis et mal formés, le si classieux personnage avait posé d'abord ses lèvres sur le bout du gros doigt. Gros doigt plus hideux que les autres encore, mais qu'il avait, après sa reconnaissance labiale, enfourné entièrement dans sa bouche, et tétait goulument, comme un nouveau né l'eut fait du sein maternel. S'en découlait un bruit de succion malsain, que le bon docteur, coincé sous son fardeau, captait de toutes ses oreilles ; un bruit de succion malsain, probablement à l'origine de cette suée sur son front gras. D'instinct, ses mains avaient alors enserré la poitrine de l'écossaise, caressant les molles mamelles, et pinçant avec un doigt d'irritation les tétons durcis.

Alors, brisant le rythme lent de ses mouvements avec une soudaineté dont seul un esprit ravagé est capable, et conservant fermement coincés entre ses dents l'odoriférant orteil, l'acharné enquêteur sur la piste très assurée d'une révélation prochaine se mit, à grands renfort de cris aigus émis depuis la bouche même retenant les jaunes orteils, à déchirer sans concessions les vastes sous-vêtements que la brave Martha-jambes-en-l'air exposait à son regard sinistrement libidineux. Et cependant, un mètre plus loin, Watson gardait comme faire se peut une main ou les deux sur la bouche horrifiée de Mrs Hudson ; mais qui oserait prétendre pouvoir imaginer quels éclairs de lucidité et de crainte, ou quel naïf tracas à propos des conventions sociales, en cet instant, agitaient l'anesthésiée mais pourtant vigoureuse écossaise ?

Puis quand, déjà en poste, l'extorqueur de vérités sentit contre son gland dur comme pierre affleurer l'épaisse et noire fourrure recelant elle-même de vérités plus criantes encore, il ne put réprimer un rire guttural alors qu'il envoyait au fond des tripes sèches de sa gardienne de toujours, d'elle qui de tous temps veillait sur son sommeil et sa sécurité - son ange gardien en sorte -, la pointe meurtrière dans sa splendeur entière. Un temps s'écoulerait, dès lors, voyant ce grand anglais comme pris de convulsions entre les pattes énormes d'une conciliante mégère, elle-même à peine encore capable de songer, étendue dans une torpeur que certains eurent jalousé sur l'éminent Watson. Mais quand enfin lassé de ce sexe dit « beau » et dont le représentant de cette après-midi maintenant avancé - malgré les charmes puissants dont ses humeurs enrichissaient l'air - n'avait rien à offrir que le puissant héros n'eut déjà trop connu, alors celui-ci, sans prévenir, se releva d'un bond, raide comme le bois, envoyant dans les airs par l'arc d'un pénis rigidement tendu quelques gouttes subtiles, puis s'en alla quérir dans son précieux écrin le violon sur lequel il aimait à coucher sa longue joue.

Et tandis que le grand Sherlock Holmes, lancé par quelque ivresse sur la piste d'une mélodie que ses doigts ne sauraient pas trouver, tâtait de son violon, dans son dos s'extirpant fatalement de sous son lourd fardeau, et couchant celui-ci dessus la table basse, avec les fesses en l'air et les genoux à terre, le vigoureux Watson en qui montaient bien plus que des afflux sanguins et des drogues, car toute la panoplie des émois interdits, dégrafait ses bretelles et libérait son vit, son court et large vit qu'il préférait utiliser pour des assauts rapides sur des orifices accueillants, mais que son âge avancé rechignait quelquefois à durcir.

« Que diriez vous, mon cher Watson, d'un de ces endiablés menuets victoriens, pour accompagner le rythme des assauts de votre large verge, sur ce col infernal que vous vous apprêtez à gravir ? »

La question ne requérait aucune réponse, aussi, sans attendre l'avis de son béat collègue, lequel tenait désormais plus du zombi avide de sexualité débridée que du brillant docteur qu'il avait été quelques heures encore auparavant, l'Eminent s'était-il lancé, sans archet aucun, dans les pincements de cordes douteux qu'il avait éprouvés plus tôt, sans grand succès faut-il dire. Et cette fois-ci, la magie de la musique, ainsi faut-il dire que celle des psychotropes, avait opéré.

Alors sur le rythme ridicule des incohérents pincements de cordes, que lui percevait comme la mélodie du bonheur elle-même, sexe en dehors, et tenu bien en main, le pataud docteur avait entrepris de se masturber sur les fesses dénudées du mastodonte allongé sur le ventre, disposé lourdement sur la table. Un bien étrange ballet qui eût pu s'offrir au spectateur, si celui-ci avait osé passer la porte de ce salon infiniment feutré à ce moment précis. Mais déjà, Watson s'essoufflait, derrière l'égérie d'une très british marque de culottes pour vieilles femmes, sans parvenir à tirer une goutte, une seule goutte, de sa courte rapière. Un laborieux effort, qui avait commencé à rendre le si doux adjoint furieux ; un changement d'humeur que n'avait pas manqué de relever un Holmes au sourire bien mystérieux. Et la mélodie continuait.

« Eh bien, Watson, vous laisserez-vous ridiculiser de la sorte, et cela au sein même de notre antre, par une femme de rien ? Une gérante de serpillières ?  Hum. Je vous sens quelque peu courroucé, bel ami. »

C'est ainsi, fulminant, les yeux emplis de sang et de larmes acides, car ulcéré par l'impuissance totale dont le destin semblait l'accabler en ce cocasse après-midi, impuissance que ne manquait pas de lui rappeler son fringant camarade par l'utilisation successive de moult ustensiles phalliques, que John Watson finit par se lever pour, s'approchant prestement de l'âtre où les flammes à nouveau descendues rougeoyaient ardemment, saisir le tisonnier tantôt si lestement manié, et le replonger dans les braises. Et tandis qu'à son tour il agitait les larges bris de bois portés à incandescence de l'extrémité houilleuse de l'outil, son visage prit lentement une sinistre teinte.

« C'est cela, mon cher Holmes, raillez donc les ardeurs dont trop de soirées arrosées par ces précieux cocktails que vous goûtez encore dans les fesses, et dont mes veines ont si souvent connu les brûlantes caresses, m'ont privé. Je pense avoir encore quelque ressource en moi, et suis certainement prêt à vous le démontrer ; j'ajouterai même : par A plus B. »

Alors, tirant enfin des braises la pointe rendue fumante du terrible objet, et retournant se placer à genoux sur le seuil fantastique des deux orifices de la vieille Hudson, toujours le sexe en main, mais un sourire assassin maintenant planté sur son visage, l'avisé docteur, instruit au plus au point de toutes données anatomiques, enfonça dans l'anus de la vieille gardienne son fameux substitut. Il le fit avec une prestance et une vigueur si pleines d'enthousiasme que, tandis que montait dans l'air le parfum suspect des poils de cul brûlés, du sang ébouillanté et de la merde cuite, il sut précisément reconnaître l'instant où la pointe refroidie de son arme crevait l'extrémité du rectum de la dame. Déjà, son membre rabougri commençait à pointer.

« Depuis toutes les années qu'elle vous espionne en roucoulant, cette horrible vieille bique mérite bien cela ! Oh, Sherlock, approchez s'il vous plaît : je me languis de la soyeuse texture de votre prépuce sur mes lèvres. »

Finalement exécutant, la bouche arrondie et humide, d'une pointe de langue lourdement lubrique, les mouvements favoris de son partenaire d'aventures, et s'appliquant avec une adresse limitée par son excitation à tisonner l'orifice de sa pauvre victime, Watson lâcha son propre sexe, maintenant à-demi mou, pour lever un index aguicheur et crochu vers le beau violoniste. Et celui-ci, aux yeux vifs vivifiés par trois puissantes ivresses, reconnut bien l'invitation de son vieil ami à s'asseoir sur ce doigt, de même qu'il reconnut, coulant entre les fesses de sa chère gardienne, rousse et pleine de grumeaux inquiétants et morbides, la rivière Hudson.

« De fait, Watson, je reconnais bien là vos manières. Rustique rebouteux. »

S'il était une chose qui excitait la rage et en même temps les ardeurs du dénommé Watson, Holmes le savait bien, et en jouait avec une subtilité toute machiavélique, c'était qu'on vînt à lui rappeler ses origines modestes. Origines modeste que le dit médecin cachait, tant qu'il le pouvait, derrière quelques attitudes maniérées, parfois exagérément. Et si à ce moment précis, le cour du fidèle scientifique s'était pincé, retranché dans ce dernier tressaillement d'amour propre, son index, quant à lui, n'en faiblissait pas pour autant, décrochant au détective témoin, un de ces sourires mystérieux, alors qu'il passait sa main sous son élégante veste de tweed.

« Soit. »

Dandy dandinant, le limier subtil s'était alors approché de l'horrifique tableau, parodiant une démarche de fille de joie, comble du vice pour ces deux êtres, si éminents dans la décadence. Ce bel après midi, touchant à sa fin, comblait le policier Britannique à un point dépassant ses espérances les plus secrètes. Eût-il dû remercier Mrs Hudson de s'être présentée à cette petite réception intime ? Et c'était toujours en toute majesté, que, retroussant les pans de sa veste, il avait présenté son orifice anal au doigt boudiné, crochu et inquisiteur, d'un docteur au comble de l'excitation.

« Allons, allons, mon cher Watson. Tâchez, cette fois, de nous prouver que vos rustres mains de travailleur de la terre peuvent s'avérer plus délicates en salon que lorsqu'elles enserrent une solide bêche. Hin hin. »

Énième brimade qu'avait endurée là l'homme savant, et pourtant si plein d'amour et d'admiration pour son supérieur. Supérieur qui venait, sa tirade déclarée, de s'empaler avec douceur sur le doigt volumineux, et râlait, râlait son semi plaisir, en s'abstenant toutefois d'en trop flatter son partenaire ; ce partenaire furieux, tentant de contenir cette rage qui était sienne, en labourant de plus belle, de son autre main, celle pourvue de l'appendice métallique brûlant, l'anus déjà bien ravagé d'une logeuse inconsciente. Peut-être devraient-ils ranimer cette source de plaisirs sadiques : les moyens étaient en leur possession.

« Taisez-vous donc, Sherlock, et persistez plutôt à élever dans l'air cette enivrante mélopée tandis que je m'applique à déguster votre sensible organe. »

Quand la nature humaine, lustrée par tant d'épaisseurs de vernis social que sa rugueuse écorce en vient à disparaître, soudainement portée vers une excitation mêlée d'ivresse et du bonheur fondamental d'enfin se libérer de ces étouffants masques, finit par faire surface, alors elle peut le faire avec la plus étonnante apparence, comme était étonnante l'expression de délice enfantin et gourmand si largement présente sur l'affable visage du déviant docteur alors que celui-ci goba d'une seule traite la moitié de la verge de son cher ami, verge que chatouillait maintenant la pourtant douce et cirée moustache du médecin. Et tandis que tous deux jouaient d'un habile index pour tirer à l'instrument que leur fantaisie créative s'amusait à titiller ses plus vivifiantes mesures - car dextres, ils l'étaient, et l'étaient fortement -, que tous deux fredonnaient en concert de leurs voix de ténors la mélodie absurde émise par le violon, et que tout, autour d'eux, dans une valse furieuse se prit à tournoyer, alors, de cet intime rituel apparaissait enfin l'évidente fonction : celle qu'une courtoise amitié ne pouvait guère remplir, cette fonction de repos supérieur entre d'incessantes cavalcades et d'épuisantes manouvres visant à prévenir les odieuses manigances de leurs ennemis jurés en surpassant ceux-ci en grasse perversité. Ou peut-être, plutôt, les longues années de traque dans les infâmes gourbis de la brumeuse cité qui avait engendré le fameux Éventreur avaient, par ces mêmes brumes, coloré leurs esprits d'une palette plus riche.

Ainsi, tandis que le ventripotent moustachu s'efforçait, lors de bruyantes succions, de conserver un rythme appréciable tant pour lui que pour son grand et dur ami, respirant fébrilement jusqu'à mener leurs deux cours fatigués proches de la syncope, que ce même ami, jouissant, laissait quelquefois échapper un petit rire aigu, et que péniblement il continuait à jouer en portant son regard sur l'anus ratiboisé de sa vieille gardienne, alors le héros de la vigilance, l'inlassablement attentif enquêteur, toujours jeté sur la piste de révélations nouvelles, eut une brillante idée. Comme chacune de ses idées, celle-ci le transperça avec la vigueur d'une flèche d'argent, mais une vigueur décuplée par l'usage abusif de médications dures, une vigueur qui tendit chaque parcelle de son corps autant qu'un câble d'acier, ce qui n'échappa certes pas à son observateur bien qu'oublieux comparse. C'est de cette manière que le pataud médecin, ouvrant une gueule emplie de filaments épais pour reprendre son souffle, et rouvrant de grands yeux que la douce chaleur emplissant sa bouche avait lentement fermés, leva un regard expectatif vers son collègue et supérieur, en cet instant si supérieur.

« Docteur Watson, j'observe maintenant votre sexe tendu avec toute la rigueur de la médecine elle-même, et m'imaginais à l'instant visitant ce chantier que vous malmenez savamment tandis que vous me preniez par derrière. »

À la mention de semblable héroïque entreprise, le visage soumis du docteur prit une expression réjouie et fermement approbative, alors que celui-ci déglutissait en roucoulant. Libérant donc l'orifice outragé de la substance ferreuse qui l'obstruait en assurant sa sournoise lubrification, il laissa enfin le champ libre à son créatif comparse, en cette soirée fort inspiré. Et tandis que s'agenouillant, membre en main, à l'orée nauséabonde d'une caverne fantasmatique, l'Indomptable entamait quelque inquiétante méditation quant à la meilleure manière de tirer de telle originale circonstance son meilleur parti, l'impatient ami, rouge et les veines du front gonflées à en craquer, l'assaillit sans coup férir.

Il faudrait pour décrire ne serait-ce que les cris gutturaux qui suivirent un langage nouveau. Toujours pourrait-on dire que dans les soubresauts chaotiques de ces deux justiciers, un regard bienveillant eût pu lire une synchronisation liée à quelque exercice, synchronie bouleversée par le pressant médecin au comble de l'extase ; mais alors que Watson, consacré entièrement à ses mouvements de hanches, s'oubliait passionnément dans l'étreinte virile de la croupe adorée, cette croupe en revanche s'agitait plus nonchalamment. De fait : l'audacieux Sherlock Holmes savourait patiemment la texture veloutée bien qu'un peu granuleuse dans laquelle son sexe évoluait avec un flegme absolument saxon.

On concevra donc aisément qu'aucun de ces illustres bougres, trop dédiés qu'ils étaient à leurs va-et-vient extatiques, n'eut dans ces conditions pu prédire le réveil de leur hôte impromptue, et certes ne fut-ce le cas. Aussi quand émanèrent de la femme réifiée ce râle interminable et sifflant comme une bise sibérienne, ni le rougeoyant docteur ni son idole magnifique ne surent immédiatement déterminer la source d'un son si disgracieux. Quant à ladite source, qu'une douleur insensée au bas-ventre submergeait entièrement, elle semblablement nécessita un temps d'adaptation au mal avant que sa conscience soudain ne lui revienne, et découvrant alors les deux intoxiqués s'enviandant, bave aux lèvres, avec les yeux enflés et la langue pendante, en une brochette humaine dont elle participait, coupa court à sa plainte pour y substituer un hurlement strident fort mieux approprié. Et de même que plus tôt son cri l'avait condamnée, de même glaçant encore le sang des deux terribles, Mrs. Martha Hudson scella sa destinée, car dans un vigoureux réflexe de combattant du crime autant que de chasseur, l'illustre, l'éminent, l'exemplaire et unique inspecteur Sherlock Holmes saisit le tisonnier jeté sur le tapis pour, en trois mouvements amples, ouvrir la boîte crânienne de sa vieille logeuse. Et dans les airs, parmi d'infimes fragments de cuir chevelu ensanglanté, de parcellaires zones cérébrales et autres cartilages douteux, montèrent alors en une bucolique poésie les gémissements étonnés de deux adultes jetés en un régressif plaisir, car lors même que périssait la somptueuse femme, Holmes et Watson vivaient la petite mort.

« Oooh ! Oooh ! Sherlock ! Que vous avez la main ferme ! Que vous avez l'oil acerbe ! Que votre farouche croupe est vive à chevaucher ! »

Ainsi s'effondrant sur les épais tapis venus des colonies lointaines, son appendice bruni et visqueux de l'effort, John Watson observa son compagnon chéri se dresser vaillamment. Debout, vêtu seulement du col à la ceinture, les cuisses recouvertes d'extravagants mélanges et tenant dans sa main ferme comme la pierre la tige maintenant courbée mais toujours assassine à l'instar de ce vit maculé lui aussi des couleurs de l'enfer, Sherlock Holmes brillait. Il brillait dans les yeux d'un acolyte vaincu, il brillait au pinacle de sa gloire violente, brillait comme un archange descendant des cieux l'épée dans une main et la Bible dans l'autre, car enfin, la mescaline venait à faire effet, et dans le ronflement sensuel du brasier, sa voix même résonnait avec pénétration :

« Vous avez l'apparence conjointe d'une bouse de ruminant et d'un enfant battu, John ; et je dois bien confesser, malgré l'heure avancée qui nécessiterait que nous clôturions ce joyeux intermède, mon cher, que la langueur dans laquelle je vous vois étendu, me titille audacieusement. »

Ils échangèrent un regard tendre, ils se sourirent poliment. La sueur épaisse et salée perlait sur leurs deux visages, et mille odeurs musquées émoustillaient leurs papilles. Dans ces instants fraternels, où les prénoms étaient de mise, la société absente n'avait plus prise sur leurs manières. Sherlock Holmes ainsi se baissa, à genoux sur son partenaire, et penchant avec douceur l'austérité maniérée de sa face virile sur celle de son ami, l'embrassa à pleine bouche durant de longues minutes. Puis enfin saisissant l'épaule de son camarade vaincu, l'inépuisable enquêteur pressa celui-ci d'une main ferme à tourner face contre terre, le soumettant comme il se doit à la passivité féminine qui attisait chez le héros les plus féroces ardeurs.

***

Vivre une vie d'énigmes n'est pas de tout repos. Lorsqu'ils se réveilleront, les deux épouvantables, blêmes et débraillés mais curieusement vêtus de fripes inconnues, et qu'ils renifleront avec circonspection la tâche d'eau de javel sur les vieilles tapisseries, ils prendront sans tarder conscience d'avoir comme qui dirait raté un épisode. Et lorsque brandissant sa loupe bien connue l'enquêteur de première conclura savamment, avec un doigt levé et le sourire pincé, qu'un crime en ce lieu venait d'être commis, il ne le fera pas sans s'inquiéter du fait que lui et son bras droit semblassent par leur inattendu accoutrement en être les victimes.

« Qu'entendez-vous par là, Holmes ? Victimes ? Quoi qu'il soit advenu dans cette retraite paisible je tends plutôt à craindre qu'au lieu de victimes nous ne soyons en fait les coupables désignés ! Regardez sur le col de cette chemise en laine que vous arborez : n'est-ce pas là du sang ? »

Et l'étoile de la justice, l'ardent défenseur des valeurs victoriennes, soudain, de s'exclamer :

« Elémentaire, mon cher Watson ! Il apparaît maintenant clairement que nous avons été drogués. »

Copyright Gary Dejean 2018, tous droits réservés.